Les Directs : Une société sans école est-elle possible ? Que nous apprend la crise du coronavirus à propos de l’évolution de la pédagogie ?

Conférence

Calendrier Le 12/05/2020 (20:00 à 22:00)

Localisation Sur notre chaîne YouTube MUMONS

Durée : 2h00

Inscriptions

Pas d'inscription nécessaire

Une société sans école est-elle possible ? Que nous apprend la crise du coronavirus à propos de l’évolution de la pédagogie ?
Par Bruno Humbeeck, psychopédagogue à l’UMONS

Accéder au direct !

Une école qui se met durablement en panne d’enseigner et c’est soudain tout un monde qui semble peiner à avancer… Les sociétés ont pourtant longtemps vécu sans école, même s’il est clair qu’aucune n’aurait survécu sans enseignement. Alors, que nous apprend la crise du corona à propos de la pédagogie et de l’institution ? Qui, de nos jours, lui donne sa forme scolaire ? Que nous dit leur évolution à propos de notre société et de son fonctionnement ?

Pour répondre à ces questions, la conférence cherchera à mettre en évidence ce qui constitue la singularité de notre approche de l’enseignement. Elle visera aussi à mettre en évidence les caractéristiques générales de l’évolution de la pédagogie que nous avons retrouvé dans toutes nos sociétés occidentales.

La crise du covid a en effet donné lieu à des pratiques similaires dans l’ensemble des pays francophones occidentaux, à commencer par un maintien du lien avec l’enseignant par téléphone ou par mail, et l’envoi régulier aux familles de propositions d’activités amenées à assurer une forme plus ou moins solide de continuité pédagogique. Autre point commun, la mobilisation des chaînes de télévision proposant des activités ludo-éducatives et des émissions venues compléter une dynamique globale de recours aux outils numériques. Des classes virtuelles aux plateformes éducatives, cet engouement a donné lieu à un foisonnement d’innovations pédagogiques hétérogènes. Un grand nombre d’enseignants se sont ainsi essayé à la pédagogie inversée en tentant d’y associer des formes d’accompagnement très individualisé.

Il faudra impérativement faire un bilan pour capitaliser ce qui a bien marché et tenir compte de ce qui s’est constitué comme des obstacles à l’idée de continuité pédagogique à commencer par la redécouverte de l’ampleur des inégalités sociales aggravées par la fracture numérique. C’est ce bilan que nous commencerons à tirer ensemble à l’occasion de cette conférence.

Yvan Illitch rêvait d’une société sans école. Des années plus tard, la période du confinement et la mise entre parenthèses de l’offre scolaire présentielle s’est, comme le souligne Edouard Gentaz, posée comme un véritable hymne à l’école qui nous rappelle que, sans elle, l’éducation redeviendrait un privilège réservé à ceux qui disposent d’une chambre individuelle, d’un ordinateur et de quelqu’un qui accompagne les apprentissages…

Découvrez d’autres directs sur notre chaîne YouTube