Mystère à Mons – Les solutions !

Calendrier Du 29/07/2020 au 31/07/2020

Retour à l'activité Mystère à Mons

Inscriptions

Pas d'inscription nécessaire

Épisode n°1 – Optique

Vous avez découvert l’existence d’une société secrète à l’UMONS… Il semble qu’elle ait caché un trésor quelque part ! Le professeur d’optique fait partie de cette société… il doit avoir caché un indice ici. Parviendrez-vous à le trouver ?

Le cadenas donne le type de code que l’on cherche : un code numérique à 4 chiffres.

Une des indications sur le tableau (1) donne plus d’indications à ce sujet : on cherche 3 nombres, dont un à deux chiffres, qui seront classés par ordre décroissant.

Les trois nombres :

  • Les nombreuses images en rapport avec la planète Mars et la numérotation des planètes (2) donnent le 4.
  • Le laser fait un schéma (3) qu’on peut décoder avec le Morse représenté sur le tableau : 8.
  • Enfin, le télescope pointe vers la galaxie d’Andromède, dont on trouve le numéro dans le catalogue Messier (4) : 31.

En rassemblant les chiffres, on obtient 31 > 8 > 4, donc 3184 à encoder ici !

 

Épisode n°2 – Chimie

Cette fois, vous êtes sur la piste du professeur de chimie. Il doit détenir une partie de la solution !
Mais c’est un fourbe… Ne vous attendez pas à quelque chose d’aussi… basique ! Parviendrez-vous à la trouver ?

On cherche un code numérique.

Le post-it à côté du digicode (1) indique d’où viennent les différents chiffres composant le code… On cherche 3 éléments colorés jaune – rouge – vert.

  • Le jaune se trouve sur le flacon de soufre (S) posé sur le bureau (2).
    Le tableau périodique permet de localiser le « Z » (numéro atomique) du soufre et sa valeur : 16.
  • Le rouge est le plus difficile. Il fait référence aux métaux (3) contenus dans l’armoire.
    En regardant leurs positions sur le tableau périodique, on obtient la forme d’un 7.
  • Enfin, la dernière partie (verte) fait référence à l’étagère des acides et bases (4).
    Il s’agit de trouver le pH du flacon numéro 4, une bouteille d’eau. En cas de trou de mémoire, une recherche rapide vous donnera la valeur de 7.

Le code est donc 1677, cliquez ici pour l’encoder !

 

Épisode n°3 – Informatique

Depuis que vous connaissez l’existence du trésor, vous vous donnez tous les moyens pour récolter des indices sur cette société secrète. C’est ainsi que vous vous retrouvez devant l’écran d’un membre supposé de cette société… Peut-être qu’en trouvant le mot de passe, cela vous fera avancer dans votre quête !?

On cherche cette fois un mot de passe.

Sa longueur est donnée par le nombre de points (1) : 11.

On sait également qu’il vaut E + d + length[E] + g[4] + chocolat.

La valeur de E se trouve sur la canette (2) : W6a3.« d » est discrètement caché sur le clavier (3) : 8.

« length[E] » correspond au nombre de caractères de E (2) : 4.

g[4] indique de prendre le 4e caractère de g… sachant qu’on commence à compter à 0. Donc : B.

Enfin, chocolat fait référence aux taches de chocolat sur le clavier (5). On voit que les touches e, t, y et p sont utilisées. Le « niveau de tache » donne l’ordre des lettres : type. Enfin, la touche « Shift » signale que TYPE se met en majuscules.

Le mot de passe complet est donc « W6a384BTYPE ». Cliquez ici pour entrer le mot de passe !

 

Épisode n°4 – Géologie

La géologue de l’équipe, une certaine Agate von Feldspath, a un comportement étrange depuis quelques semaines. Supposant qu’il y a anguille sous roche, vous partez explorer son bureau en son absence.

On cherche cette fois une combinaison de 5 couleurs, comme l’indiquent le lockee et le cadenas (1).Le morceau principal de cette escape consiste en la résolution d’un « Mastermind » (2) :

  • La troisième ligne nous indique les 4 bonnes couleurs: jaune, violet, bleu et vert.
  • La deuxième ligne nous permet de déterminer que violet est à la bonne place.
  • À la première ligne, ni le jaune (voir ligne 3) ni le violet (on sait que c’est en 1) ne sont à la bonne place, c’est donc le vert qui l’est.
  • Bleu va en position 4.
  • On obtient : violet vert jaune bleu.

Reste la cinquième couleur. On dit (3) que le 5e est le plus dur, il s’agit évidemment du 5e élément… Le plus dur signifie au sens de la dureté (voir échelle de Mohs). D’ailleurs un indice va dans ce sens avec le portrait de Mohs (3). Le plus dur est le diamant, qui est noir ici.

Donc : violet vert jaune bleu noir. Pour ouvrir le cadenas, cliquez ici !

 

Épisode n°5 – Biologie

La professeure Lamarckette possède de curieuses choses dans son cabinet, presque aussi vieilles qu’elle.
C’est sûr… Elle possède forcément une vieillerie en rapport avec la société secrète !

Le coffre (1) donne le type de cadenas (des directions) et un indice indiquant l’ordre, grâce aux icônes représentant un poisson, une tortue, un oiseau et un arbre.

  • La première flèche est donnée par le poisson (2) dessiné dans le livre : gauche.
  • La deuxième est donnée par la tortue (3) sur le tapis. En suivant les indications (S-S-O-SE-NE-O-N-N) on obtient une flèche qui pointe vers le bas.
  • La troisième est donnée par l’oiseau (4). Les deux aiguilles de l’horloge dont sort le coucou indiquent le haut.
  • Enfin, la quatrième est donnée par l’arbre (de l’évolution) (5) qui représente une flèche pointant vers le bas.

La solution est donc gauche-bas-haut-bas. Cliquez ici pour déverrouiller la valise !

 

Épisode n°6 – Mathématique

Remontant peu à peu jusqu’aux racines du MUMONS, vous pénétrez dans le bureau de la professeure de mathématiques. C’est un sacré numéro, quelqu’un de complètement irrationnel : il est plus que probable qu’elle fasse partie de la société secrète. Ni une, ni deux, vous vous introduisez dans son bureau. 

Il s’agit ici d’une série d’interrupteurs à mettre sur on (I) ou off (0) (1). Ou, en fait, sur vrai ou faux !

Les interrupteurs sont divisés en 4 cadrans, chacun avec une condition particulière à vérifier. Si le nombre indiqué vérifie la condition, on met l’interrupteur sur I, dans le cas contraire on le met sur 0.

  • Le premier cadran, en haut à gauche (2) a pour condition « > 2». e (2,7182… la valeur est  indiquée sur le tableau) est le seul nombre à répondre positivement à cette condition.
  • Le deuxième cadran, en haut à droite (3) ne prend que les rationnels : 4, 1/3 et 26.
  • Le troisième cadran, en bas à droite (4) accepte les nombres premiers : 3 (le nombre de crayons), 23, 13 et 31.
  • Enfin, le dernier cadran (5) accepte les nombres pairs : 40 et 8 (nombre de canettes… attention à ne pas les compter en double).

Cliquez ici pour intégrer la bonne combinaison !

 

Épisode n°7 – L’expérience de Fizeau

La tête pensante de la société secrète est un certain François la Buée (mais il s’agit peut-être d’un nom de code ?). Le dimanche, il présente une expérience historique, un véritable spectacle sons et lumières, au beffroi de Mons, un des hauts lieux de la ville. Il serait étonnant de ne pas y trouver un indice, et vous prenez un peu de temps pour assister à la présentation de la célèbre expérience de Fizeau.

Le lockee et la tablette avec le logo Shazam (1) donnent le type de cadenas : on cherche une mélodie.

Le texte « seul le maestro dicte la mélodie » (2) renvoie vers le texte de François La Buée (3). Il insiste sur les mots Galilée – c – démasquait – Fizeau… ce qui correspond aux notes G-C-D-F.

La feuille de fréquences (4) donne un indice important : la fréquence du D (294 Hz) est barrée et remplacée par celle du D# (311 Hz). De plus, dans la colonne « lumière » il est noté « noir ». Ces deux indices donnent la même information : il faut donc remplacer le D par un D#.

La note « toujours recommencer 3x l’expérience » (5) vous indique de recommencer 3 x la suite de notes précédente.

Enfin, il faut repérer le « +D » blanc (6).

La mélodie à jouer est donc : G-C-D#-F- G-C-D#-F G-C-D#-F-D. Clique ici pour jouer un morceau !

 

Épisode n°8 – Sciences Humaines

À force de déductions, de découvertes, d’investigations, de recoupements, vous parvenez finalement au QG de la société secrète. Enfin ! Le trésor est à vous ! À moins que…

Le commentaire d’un des personnages (1) nous dit qu’on cherche 4 couleurs. Pour les trouver, il faut prêter attention aux expressions, à la communication non-verbale des personnages (2). Une fois repérés (la bouche, les yeux, et éventuellement les mains des personnages), on les reporte sur le tableau.

Les boissons sur la table (3) donnent un indice qui peut s’avérer utile : on s’intéresse aux mélanges de couleurs. Enfin, le nombre de cartes tenues par les personnages va donner l’ordre des couleurs.

  • 0 carte : on a les couleurs vert, bleu et jaune… dont le mélange donne du vert.
  • 1 carte : on a uniquement les expressions faciles, qui correspondent au bleu et rouge, dont le mélange donne du violet.
  • 2 cartes : on a les couleurs bleu, rouge et violet… qui donnent du violet.
  • 3 cartes : on a les couleurs jaune, rouge et orange… qui donnent de l’orange.

La solution est donc : vert-violet-violet-orange. Clique ici pour donner le bon mot de passe !

 

Épisode n°9 – L’expérience de Foucault

Ça y est, vous êtes enfin au bout de l’aventure. Le rendez-vous de la semaine passée vous ramène sur les traces du Grand Maître, François la Buée. Cette fois-ci, vous vous rendez à la Collégiale Sainte-Waudru, pendant sa présentation du Pendule de Foucault, et vous avez toujours ce téléphone verrouillé en votre possession !

On cherche cette fois un schéma de déverrouillage de téléphone (1).

Les pierres du pilier présentent de nombreuses signatures (2). Vu le contexte, il est logique de penser que le schéma est l’une de ces signatures.

Le nombre 6 revient très, très souvent (3) et indique le nombre de points que doit présenter le schéma.

Enfin, on apprend que le pendule de Foucault a commencé sa trajectoire au sud-est (4), donc en bas à droite.

Par élimination, il ne reste qu’un seul symbole qui soit réalisable et qui corresponde à ces contraintes (5).

Clique ici pour déverrouiller le téléphone !

 

Mystère à Mons – La solution

1. On vous donne simplement les informations génériques sur la durée du concours, et ce que nous attentons : coordonnées, nom du lieu.

2. Il s’agit d’un texte crypté par remplacement de caractères. Il existe une méthode assez laborieuse pour décoder ces textes, qu’on appelle « analyse fréquentielle ». Dans ce cas-ci, beaucoup de caractères ressemblent au caractère d’origine, et il est possible, une fois ceux-ci remplacés, de « deviner » le texte.
« Pour nous contacter, envoyez-nous un e-mail. L’adresse de notre société comporte trois mots secrets, séparés par des points, et se termine par @umons.ac.be. »

3. On a accès à un e-mail qui nous dirige vers le site des Jeunesses Scientifiques de Belgique pour y trouver le premier mot secret… qui est justement « secret ». Il apparaît 2 fois dans le texte, et une troisième fois en prenant le premier mot de chaque ligne.

4. Il s’agit d’un codage par caractères. « 12-1-8 », par exemple, nous indique d’aller voir la page 12, 1ère ligne, 8e caractère : on y trouve la lettre M. Les suivantes forment le mot « Mons ».

5. Les 5 images font référence au mot « dragon ».

6. Le porte-clef a la forme du symbole de localisation… et nous donne la première coordonnée : 3.953277.

7. Vu le symbole, on sait qu’il y a une référence à la localisation. Le texte « la constante lumineuse restera désormais là, dans votre cervelle. » est un moyen mnémotechnique pour retrouver la vitesse de la lumière (il existe de tels moyens pour la valeur de « pi » qui sont bien connus). En cas de besoin, une recherche Google sur cette phrase vous l’indique. Donc : 299792458.

8. Le nombre précédent est difficilement exploitable comme coordonnée… mais on retrouve ici le symbole de localisation et deux autres indices utiles : une idée « lumineuse », et le symbole de la vitesse de la lumière (c). Les opérations mathématiques (+ et -) et le point appliqués à la valeur obtenue précédemment nous donne 50.4583820. Ces coordonnées pointe vers l’ancien monastère des visitandines, à Mons, où le MUMONS prendra bientôt ses quartiers.

9. La plaque photographiée est une plaque de sépulture… On cherche donc un lieu lié à la mort, comme un cimetière, un caveau… Le nombre de caractères (6) et le fait que le terme soit féminin limitent les possibilités. Enfin, l’utilisation du terme « décrypter » peut vous mener au mot crypte.

Au final, il fallait donc nous envoyer un e-mail à secret.mons.dragon@umons.ac.be, en nous signalant que le trésor est caché dans la crypte du bâtiment aux coordonnées suivantes : 50.4581820   3.953277 (l’ancien monastère des Visitandines).

Partenaires