Museum At Night Challenge

Pas facile cette période Covid pour le monde de la culture ! C’est pourquoi le Pass (Parc d’aventures scientifiques) a lancé un challenge ludique et amusant pour nos musées : le #MuseumAtNightChallenge. Le but ? Montrer ce qui se passe la nuit au musée.

Le #MuseumAtNightChallenge du MUMONS
Vous vous souvenez de notre article sur l’excitateur universel en janvier 2020 ? Il se pourrait que ce jour-là nous ayons fait une petite bêtise…

b

Les objets de collection présents dans la vidéo :

Excitateur universel

L’excitateur universel permet de faire circuler facilement le courant d’une décharge électrique à travers toutes sortes d’objets et de matériaux. Les tiges en laiton terminées par une boule sont appelées « éclateurs ». Les éclateurs sont munis d’un manche en bois isolant et sont montés chacun sur une colonne en verre. Une fois branché à une machine électrostatique comme une machine de Wimshurst, on pointe les deux boules vers un objet. On actionne la machine, le courant passe à travers les tiges et se décharge entre les boules en laiton créant une étincelle. Celle-ci permettrait même d’allumer une bougie !

Cet objet, non signé, date des années 1880-1900 et fait partie de la collection du service de Physique biomédicale de la Faculté de médecine et pharmacie de l’UMONS.


Boussole de mines

Boussole de mines équipée d’une lunette de visée et d’un demi-cercle éclimètre. Ce type de boussole permettait de lever des plans de galeries dans les galeries minières et de s’orienter sous terre.

Fabriquée dans les années 1860-1880 à Liège par Joseph Jaspar, cette boussole fait partie de la collection principale du MUMONS.


Pendule de Foucault

Le pendule est une masse suspendue à une corde (ici une boule en laiton terminée par une pointe). Le pendule de Foucault permet de montrer la rotation de la Terre. En lâchant le pendule vers le centre du cadre, on voit qu’il dévie de sa trajectoire en revenant en arrière et ainsi de suite. Ce pendule est muni d’une pointe qu’on peut tremper dans de l’encre. En posant une feuille de papier à la base du cadre, on peut voir apparaître le tracé du plan d’oscillation du pendule et observer qu’il dévie légèrement à chaque oscillation.

Ce pendule, non signé, date des années 1910 et provient d’un don de la Province de Hainaut. Jusqu’en 2020 il se trouvait à l’Université du Travail de Charleroi.


Modèle réduit d’un moteur Diesel

Ce type de modèle réduit permettait aux étudiants de comprendre le mode de fonctionnement d’un moteur Diesel. Une manivelle actionne les différentes parties du moteur, qui peut aussi fonctionner à l’électricité.

Fabriqué par Leybold dans les années 1950, cet objet fait partie de la collection du service de Physique biomédicale de la Faculté de médecine et pharmacie de l’UMONS.


Retrouvez le communiqué de presse en cliquant ici