L’excitateur universel

Quels sont les effets d’une décharge électrique sur le verre ? Et sur le bois ? Ou encore sur un oiseau ? Peut-on allumer une bougie grâce à l’électricité ? Drôles de questions n’est-ce pas ? Pourtant, des scientifiques se les sont posées dès le 18e siècle et ont inventés des dispositifs permettant d’y répondre. L’instrument qui vous est présenté en fait partie.

De quoi est-il composé ?

L’excitateur universel est un éclateur qui, comme son nom l’indique, permet de réaliser des décharges à haut voltage sur tous types de matériaux. L’appareil se compose d’un socle en bois sur lequel sont fixées une colonne centrale en bois surmontée d’un plateau en laiton dont la hauteur est réglable et de deux colonnes en laiton et en verre, le verre servant d’isolant. Le sommet de ces deux colonnes comporte deux boules en laiton percées, l’une servant à relier chaque colonne à une batterie électrique comme une bouteille de Leyde ou à une bobine de Ruhmkorff, l’autre à faire pivoter deux tiges en laiton terminées par un manche en bois. Ces deux tiges glissent dans leurs supports et peuvent être écartées ou rapprochées en fonction des besoins.

Comment ça fonctionne ?

L’objet à expérimenter était placé sur le plateau central. On dirige vers cet objet les deux tiges en laiton préalablement reliées à une batterie. Une étincelle jaillit alors entre les deux boutons des tiges. Si l’objet est conducteur, l’étincelle traverse l’objet. S’il est isolant, comme une plaque en verre, l’étincelle va contourner l’objet. On peut même allumer une bougie ou faire fondre du fer grâce à l’excitateur universel ! Cet exemplaire fait partie de la collection du service de Physique biomédicale de la Faculté de médecine et pharmacie de l’UMONS et était utilisé pour illustrer les cours de physique.

 

Pour en savoir + :

A. GANOT, Cours de physique purement expérimentale à l’usage des gens du monde, Paris, 1859.
F. GIRES, dir., Encyclopédie des instruments de l’enseignement de la physique du 18e au milieu du 20e siècle, t. 2, Niort, 2016, p. 896.
J. LEFÈVRE, Dictionnaire d’électricité comprenant les applications aux sciences, aux arts et à l’industrie à l’usage des électriciens, des ingénieurs, des industriels, etc., Paris, 1891, p. 294-298.

Référence : 

Non signé, fin 19e-début 20e siècle
H : 32 cm x l : 75 cm x p : 14 cm
Bois, Laiton, Verre
Collection UMONS, Faculté de médecine et pharmacie, Physique biomédicale
n° d’inventaire : FMP.PHYSMED.000001