Une vitrine de curiosités

Une vitrine de curiosités, c’est comme un cabinet de curiosités mais en mieux ! C’est un espace insolite où sont entreposés et exposés des objets rares et singuliers issus des collections de l’Université de Mons !

Mais avant de vous emmener voir cette curieuse vitrine qui mêle de nombreuses branches des sciences, un peu d’histoire s’impose ! Connaissez-vous les origines du cabinet de curiosités ? Pour cela, il faut remonter à l’époque de dame Joconde. À partir du 15e siècle, les voyages lointains étant l’apanage des scientifiques, explorateurs et gens de la haute, avoir son propre petit musée scientifique chez soi c’était comme avoir une vitrine sur le monde… et ça rendait heureux les visiteurs curieux !

C’est bien ça qu’on a voulu reproduire avec la composition de cette vitrine à socle unique mais aux multiples facettes… et niveaux ! Réalisée sur mesure par Delta production et entièrement amovible, elle est contemporaine à l’extérieur et antique à l’intérieur. Comme un fondant au chocolat, le meilleur se trouve au cœur ! 

Qu’allez-vous y retrouver ? Eh bien, le service Archives et Collections de l’UMONS, avec l’aide précieuse de Romane, historienne de l’art et Pauline, historienne au musée, a déniché de véritables pépites, écrites et graphiques, du patrimoine de l’Université ! Tels des trésors cachés sous terre, ils ont fouillé dans les réserves de la bibliothèque centrale et des services facultaires pour mettre en lumière quelques échantillons des collections. Des éléments de “sciences, arts et curiosités” qui résument parfaitement l’esprit du MUMONS. 

Un homard qui baigne ses entrailles dans du formol. Un poisson entièrement fossilisé et une marque de requin-scie imprimée dans la pierre. Des spécimens de coraux marins pêchés dans les années 60 au large des îles Galapagos #çafaitrêver. Une planche anatomique du XVIe siècle et un très ancien dessin de l’éminent Léon Dolez. Mais que serait ce cabinet de l’ancien temps sans ossements ? C’est grâce au patrimoine des laboratoires de biologie de la Faculté des Sciences que l’équipe a pu obtenir des crânes d’animaux. Chevreuil, singe et renard ont vite trouvé leur place sur les étagères de cette nouvelle vitrine !

Qui dit nouvelle, dit ancienne ! Au rez-de-chaussée du musée, se trouve une vitrine qui rassemble des instruments scientifiques et didactiques de l’Université (et de la Fédération Wallonie-Bruxelles). Un sextant du XVIIIe siècle et un œuf électrique du XIXe siècle accueillent déjà les visiteurs. L’idée de cette nouvelle vitrine est de boucler la boucle de la visite par l’observation de ces curiosités au deuxième étage, dans la splendide salle des Horizons.

Et l’équipe du musée n’en a pas fini de vous surprendre ! Les collections de l’Université de Mons sont tellement riches et diversifiées, qu’elles sont un terrain de jeu sans limites pour nos scientifiques. “On est vraiment libres d’exploiter tel ou tel fonds et de valoriser telle ou telle faculté en fonction de nos idées” comme l’explique Pauline. “Ce sera d’ailleurs le cas lors de notre prochaine exposition sur la franc-maçonnerie : on pourra ressortir tout plein de livres de nos fonds anciens en rapport avec cette thématique-là”. 

On hâte de voir ça en tout cas ! En attendant, l’exposition “Entrez, c’est ouvert !” vous accueille encore jusqu’au 9 octobre 2022 !