Naissance de la psychiatrie biologique

Conférence

Calendrier Le 16 mars 2023 (18:00 à 20:00)

Localisation MUMONS - Salle pédagogique

Retour à l'activité Histoire de la folie et de la psychiatrie

Inscriptions

Prix : 0,00

5 en stock

Quantité :

Par Jean-Noël Missa, médecin et philosophe, directeur de recherches du FNRS à l’ULB

c
Aspects historiques et philosophiques de la psychiatrie biologique 

À défaut de découvrir l’étiologie des maladies, les psychiatres du XXe siècle proposèrent des traitements empiriques dans l’espoir de guérir les patients, ou d’atténuer leurs symptômes. En retour, les hypothèses sur le mode d’action de ces traitements conduisirent à de nombreuses spéculations théoriques sur les bases biologiques des maladies mentales.

Par la force des choses, on assista à une inversion du modèle médical. Les traitements proposés pour soigner les maladies psychotiques ne furent pas la conséquence d’une meilleure connaissance de l’étiologie ou de la pathophysiologie. C’est, au contraire, en essayant de découvrir le mode d’action de traitements empiriques que l’on se mit à la recherche de la physiologie des maladies mentales.

À la fin des années 1950, la psychiatrie fit ses premiers pas dans l’état scientifique avec l’émergence des hypothèses sur les bases neurochimiques et physiologiques des maladies mentales. C’est l’histoire de cette naissance qui correspond à la longue traversée, encore inachevée, de l’empirisme par la psychiatrie que nous voudrions ici conter : la naissance de la psychiatrie biologique en tant que discipline scientifique.