Visites contées pour kids !

La lune et les étoiles sont tombées dans le musée !

Ça fait des jours et des jours, des semaines, voire des mois même que Méline tente de comprendre à quoi peut bien servir ce drôle d’appareil qui ressemble étrangement à un télescope. Il doit être aussi vieux que le monde que personne n’a encore trouvé son utilité… Et si de petites têtes, remplies de curiosité, pouvaient lui venir en aide ?

13h30, un vendredi de tempête. Deux par deux, voilà les petites têtes blondes de l’École du Rossignol qui débarquent au musée pour l’avant-première. Bien emmitouflées, autant dire qu’elles pètent la forme !

Méline, chargée de la médiation culturelle au musée, les accompagne jusqu’à la salle pédagogique, plongée dans l’obscurité pour la visite contée.

Vous entendez les criquets chanteurs ? Au mur, on aperçoit une projection de coucher de soleil sur le beffroi de Mons. Le décor est planté. Les p’tits bouts – un groupe multiâge de 5 à 8 ans – bien assis sur l’estrade, écoutent attentivement la conteuse de nuit.

Il faut mener l’enquête !

Méline est désemparée. Passionnée par les objets étranges et rigolos, elle a beau étudier le mystérieux objet sous tous ses angles, le retourner dans tous les sens, elle ne parvient pas à savoir à quoi il sert… et ça la fatigue ! Alors qu’elle s’endort paisiblement (ndlr : on l’entend ronfler), elle se réveille brusquement. La lune et les étoiles ont disparu ! Et sans elles, elle n’arrive pas à dormir. Il faut absolument les retrouver et mener l’enquête dans tout le musée.

Direction la crypte. “Ça fait peur, y a un fantôme ! ” dit à haute voix une petite fille. Le fantôme en question n’est autre que sœur Lucie qui explique aux visiteurs l’histoire des lieux. Et si on appelait notre amie sœur Loiseleur pour nous aider dans notre mission ? C’est à ce moment que la marionnette mig(nonne) entre en scène. Alors que les enfants lui expliquent leur quête, le sac de la conteuse commence à vibrer. C’est l’objet mystère qui s’affole à l’approche des étoiles en papier roulé. Ça y est, 101 étoiles se sont connectées à l’appareil… Eurêka !

C’est un aspirateur à étoiles !

Au fur et à mesure de la visite, les enfants découvrent avec amusement l’univers magique du musée et ses trésors. D’abord l’ostensoir et ses décors, comme les bijoux de perles que les sœurs utilisaient pour orner cet objet liturgique. Ils font ensuite la connaissance de l’architecte cousu main qui leur montre l’ancien plan des bâtiments qu’il avait dessiné et sur lequel s’était glissé une centaine d’étoiles.

Halte-là…

“Il faut être sage maintenant, car on va monter tout en haut pour aller visiter une prison” chuchote la conteuse. “Et ne pas faire de bruit pour ne pas réveiller les prisonniers !”. À la queue leu leu, la petite troupe s’avance prudemment devant la cellule vide. “Halte-là” s’écrie le gardien de prison ! Les enfants, un peu surpris, expliquent en chœur les raisons de leur présence. Y aurait-il des étoiles cachées sur les photos qui décorent la cellule vide ? Bingo ! 1000 étoiles !

Après avoir serré la pince au maton (leur marionnette préférée !), direction les Archives. “ARCHIVISTE, ARCHIVISTE…” s’exclament les petits, “peux-tu nous aider à trouver l’étoile manquante ?”. Le vieux collecteur de papiers et de documents leur indique le chemin à suivre. Il faut ouvrir les tiroirs aux grands yeux curieux. “Waouh !” s’expriment les enfants à la vue des cartes postales et des photographies anciennes montrant le bâtiment d’avant-guerre.

Un p’tit tour et puis s’en vont !

Après avoir mis la main sur la dernière étoile, il faut vite retourner sur le lieu où tout a commencé car l’aspirateur à étoiles devient fou ! De retour à la salle “aux criquets”, en un battement de cils, les étoiles et la lune ont été projetées et fixées dans le ciel grâce à l’appareil dont le mystère a été dévoilé. “Bravo, vous avez été de super observateurs !” conclut Méline, la médiatrice. 

Mais avant de repartir, un p’tit tour au rez-de-chaussée s’impose pour aller voir les objets scientifiques du musée. Dans la grande vitrine, en bas des escaliers, il y a entre autres des dents de mosasaure, un monstre des mers, à observer. 

Alors que certains supplient de rester encore un peu au musée, d’autres se concentrent déjà pour déterminer quel MUMONS ils sont. Scientifiques, artistiques ou curieux ? Chacun place son autocollant quelque part dans la grande bulle dessinée au mur.

Le soleil se lève… il est temps maintenant de s’en aller !  

Les visites sont organisées les mercredis matin pour les classes maternelles et primaires et les mercredis après-midi pour les familles !

La presse en parle !

article de Sud Presse
reportage TéléMB 
article Le Soir