Jardin Punk Challenge – Été 2021

Challenge

Calendrier Du 1 juin 2021 au 31 août 2021

Localisation Dans vos jardins !

Inscriptions

Pas d'inscription nécessaire

C’est parti pour un nouvel été “punky” ! 

? Marre de sortir votre tondeuse toutes les semaines ?
? Envie d’entendre les criquets et les sauterelles striduler dans le fond de votre jardin ?
? Ou de caresser de l’œil les abeilles et les bourdons qui butineront vos fleurs ?

C’est maintenant ou jamais pour relever le défi et laisser le jardin chanter l’air qui lui plait en participant au Jardin Punk Challenge de cet été. ???

On brise l’ennui de la pelouse lissée et polie, on dit bye-bye à la monotonie du jardin tiré à 4 épingles et on accueille les herbes folles avec amour. 😉

(R)évolution au jardin : comment entrer en rébellion ? ? nous invite donc à laisser en paix ces petits bouts de terre qui nous sont si chers !

Le challenge en 5 étapes

Étape 1 : On ne fait rien et on laisse la nature s’exprimer librement. En gros, on arrête de s’exciter avec cisailles, sarcloir et autre serpette !

Étape 2 : On admire les orties, les pissenlits et les coquelicots et la reproduction des fleurs et plantes sauvages : ail des ours, tomates et… carottes – oui, oui vous avez bien lu ! – qu’on pourra même cuisiner ?. Pssst ! On vous donnera quelques bonnes recettes sur notre compte Facebook, promis.

Étape 3 : On récolte les fruits de l’oisiveté et on observe avec délectation les nouveaux petits occupants de notre jardin (coccinelles, gendarmes, abeilles, papillons…).

Étape 4 : On fait des belles photos avant/pendant/après et une sélection sera publiée sur les différents réseaux du MUMONS.

Étape 5 : On envoie les photos de son jardin punk par mail mumons@umons.ac.be, sur Facebook @MUMONS ou sur Instagram @m.umons, en utilisant le #jardinpunkchallenge2021.
j

La presse en parle ! 

Pour en savoir plus…

On vous invite à lire le “Petit traité du jardin punk : apprendre à désapprendre” de Éric Lenoir ou de regarder son intervention sur notre chaîne YouTube “Être fainéant au jardin… c’est bon pour la nature ?“.